Accueil

 

Le refuge d'Art du vieil Esclangon

Une randonnée placée sous le signe de l'Art contemporain avec Andy Goldsworthy

Le vieil Esclangon : une randonnée initiatique

"Lorsque l'on monte en direction de la maison, sur un chemin sinueux, on a la couleur rouge dans le regard et la couleur rouge sur les pieds. On arrive alors dans la maison et on regarde ce mur avec cette ligne rouge et sinueuse. Je pense que ce sera un formidable écho à la randonnée". Andy Goldsworthy.

 

La randonnée

Depuis Digne, prendre la D900A, direction Barles, se garer sur le parking avant la clue de Péroué, environ deux Km après Esclangon. Sur la droite de la route, prendre le sentier balisé jaune du vieil Esclangon. Pendant une petite heure, nous serpentons sur un sentier argileux et raide. Au 2/3 du sentier, nous remarquons des escarpements en terre rouge friable, c'est ici que l'artiste et son équipe sont venus chercher la terre qui, mélangée au cheveux des Dignois, à constitué la structure de l'oeuvre.

Ces argiles servaient aussi il y bien longtemps à faire les "burneous", tuyeaux qui emmenaient l'eau de la source au vieux village. Ce dernier a été abandonné dans les années cinquante, au profit du nouveau hameau (commune de la Javie) en contrebas.

Tordu et mélangé en tous sens, le paysage vu du village est grandiose. La tectonique des plaques s'est amusée à créer en ces lieux hautement réputés par les géologues de la terre entière, des plis, des creux et des formes parfois hallucinantes. Sans oublier les couleurs violettes, rouges, ocre, grises que la terre reflète, notamment sur le flanc est du Blayeul; massif emblématique de la vallée du Bès.

Arrivé au village, c'est d'abord vers le refuge d'Andy Goldsworthy que nous nous dirigeons. Après avoir vérifié que la clé du refuge est bien dans le sac, nous entrons dans le refuge d'Art pour y découvrir l'oeuvre éclairée par 2 hautes ouvertures en plexi orientées est et ouest... Si la nuit est là, la cheminée placée juste en face du "serpent" pourra offrir un éclairage de choix et en mouvement permanent.

 

Mais laissons parler l'artiste : 

"Le serpent me fascine. Si j'en vois un, il représente pour moi la sculpture parfaite. Si je veux parler de fluidité et de mouvement, à chaque fois le serpent apparaît. C'est pour moi le moyen d'exprimer l'énergie du mouvement."

Après la visite du refuge, pousser la balade jusqu'au Serre qui domine le village (20 à 30 minutes de plus) où une table d'orientation ouvre sur un panorama extraordinaire avec notamment deux monuments de la géologie mondiale : "le vélodrome" et "la lame de facibelle".

 

En redescendant, peu avant le refuge on s'arrêtera sur le palendrome, composition de 5 mots gravés par herman de vries en peinture d'or qui peuvent se lire dans tous les sens. Au coeur du village ruiné, nous verrons le signe infini ausi gravé et au fond du lavoir écrit en provençal "je suis dans tous ce qui vit" d'herman de vries.

Pour le retour, nous pourrons soit faire demi tour, soit descendre par les prairies au sud qui nouds mèneront directement au hameau d'Esclangon en bord de route. Une voiture déposée à l'aller pourra nous ramener alors à notre point de départ.

 

Oeuvre du vieil Esclangon refuge d'art Andy Goldsworthy
 Montée vers le refuge du vieil esclangon et terre rouge

 

 

Informations pratiques et techniques :

Pascal mazzani-Accompagnateur en montagne-sophrologue

0492346881 / 0621871850 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Contactez-moi...

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
06 21 87 18 50
Le Forest
04140 Auzet

Retrouvez-moi sur...