Alfonso Caycédo

Fondateur de la Sophrologie

Son Parcours

Caycédo est né en 1932 à Bogota en Colombie, après des études secondaires dans son pays natal, il se rend en Espagne et fait ses études universitaires à la faculté de médecine de Madrid où il obtient le titre de docteur en médecine et en chirurgie.

 

Il se spécialise ensuite en Psychiatrie et en Neurologie sous la direction du Professeur de Psychiatrie espagnol Lopez Ibor.

 

Confronté à l’observation professionnelle d’états de conscience modifiés et obligé d’utiliser des procédés thérapeutiques violents (comas insuliniques, électrochocs), il s’interroge sur l’utilité d’altérer ou de modifier la conscience dans un but thérapeutique. Il recherche alors d’autres options et se tourne d’abord vers l’hypnose clinique. En 1959, il crée la société Espagnole d’hypnose clinique et  expérimentale, à Madrid.

 

Rapidement, l’hypnose ne lui convient plus car assimilée aux phénomènes de cabarets et de démonstration peu orthodoxes.

 

Il crée ainsi le terme de Sophrologie en 1960 et fonde la même année le premier département de sophrologie clinique à Madrid, dans le service du neuropsychiatre le Pr. Lopez Ibor.

 

La sophrologie est, à cette époque, techniquement proche de l’hypnose, même si le rapport au patient s’y inscrit davantage dans une approche humaniste.

 

Alfonso Caycédo rencontre  en Suisse Ludwig Binsvanger, père de la psychiatrie phénoménologique.
Caycédo tente alors de populariser la phénoménologie à travers la sophrologie. La sophrologie devient alors une méthode moins inductive.

 

Encouragé pal L. Binswanger, et sans doute influencé par sa femme Colette (Française passionnée de yoga avec qui il se marie en 1963) A. Caycédo se rend en Orient.

 

Il séjourne en Inde où il s’initie au yoga auprès de grands yogis  rencontrés par le biais de médecins indiens. Il rencontre ensuite dans l’Himalaya l’un des médecins du 14ème dalaï-Lama et découvre des méthodes comme le tummo qui permet d’accéder à des états de conscience modifiés. Il se rend ensuite au Japon où il est impressionné par le Zazen.

 

Il constate l’importance du corps dans ces différents procédés. Il tirera de ces expériences les 3 premiers degrés de la relaxation dynamique de Caycédo adaptés à la culture occidentale.

 

Les aspects philosophiques ou religieux sont laissés de côté pour élaborer une nouvelle science : son objectif reste l’étude de la conscience humaine et le moyen de la faire évoluer dans un but thérapeutique et prophylactique……

 

Depuis trente ans la sophrologie Caycédienne se structure et se diffuse de plus en plus sur terre. En France, chaque région a son école préparatoire au Master Spécialiste en cadré par Caycédo lui-même en Andorre. Depuis 2012, sa fille Natalia a pris la relève et le Professeur Caycédo âgé de 80 ans s’apprête à entrer dans une retraite bien méritée dans son pays natal.

 

 

 

Informations pratiques et techniques :

Pascal mazzani

0621871850 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Contactez-moi...

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
06 21 87 18 50
Le Forest
04140 Auzet

Retrouvez-moi sur...